a soie est produite par une chenille qui secrète un liquide appelé "bave", se durcissant au contact de l'air. Cette chenille à qui l'on a donné le nom usuel de "ver à soie", fait partie du groupe des "Bombyx Mori" ou bombyx du mûrier.
De toutes les matières filamen-teuses, la soie est la plus curieuse à étudier et la plus précieuse.

La forme sous laquelle elle est produite, son éclat, sa résistance, son élasticité et ses propriétés chimiques lui donnent une grande valeur. On peut dire que la soie est aux matières textiles ce que l'or est aux métaux.

Situé à TAULIGNAN, Cité médiévale, le Musée de la Soie a ses racines basées sur le génie des hommes qui a contribué au grand départ de notre ère industrielle, particulièrement dans toute la région Sud Est de la France. Les merveilleuses machines authentiques retraçant l'évolution de la soie, du XVIIe siècle à nos jours, sont en fonctionnement sous l'œil du visiteur qui pourra découvrir toutes les étapes depuis la graine du ver à soie jusqu'à l'étoffe.

C'est en 1980, que Pierre LANÇON héritier d'une famille de mouliniers et ancien moulinier lui même soucieux de ne pas voir disparaître les derniers vestiges d'une époque passionnante, a entrepris de reconstituer fidèlement les métiers en bois et outillages divers utilisés au XIXe, pour la sériciculture, la filature, le moulinage et le tissage de la soie.

Un diaporama guide le visiteur d'un métier à l'autre, lui faisant découvrir l'étonnante besogne du ver à soie et les techniques complexes des différentes étapes, jusqu'à la fabrication de la somptueuse étoffe.

Parcourant l'exposition, le visiteur plonge ainsi dans le passé, découvrant l'éclosoir où sont enfermées les "graines" prêtes à éclore, le "taulier" où vit la chenille parmi les feuilles de mûrier et les rameaux de bruyère dans lesquelles le ver va tisser son cocon.

Ensuite des métiers de filature artisanale et industrielle utilisés pour dévider les cocons dans des bassines de cuivre ou de terre.
Puis vient le moulinage qui consiste a tordre le fil, opération délicate de préparation de la soie pour le tissage suivant le type d'étoffe à obtenir.

En bout de chaîne, d'imposants métiers à tisser, équipés de mécaniques Jacquard...

De nombreux documents, photos et témoignages illustrent ce formidable départ de notre ère industrielle, aux alentours de 1820 et font revivre, le temps d'une visite, des inventeurs de génie, tels Vaucanson, Jensoul, Jacquard...

Un voyage un peu nostalgique mais riche d'enseignement


A la découverte
du Tourisme
Industriel, Scientifique
et Technique en
Rhône-Alpes


© Atelier-Musée de la soie Taulignan - Conception et réalisation Web 26